[wonderplugin_audio id="1"]
PROFIL DE L’ARTISTE
marijose

marijose

Le trajet artistique de marijosée remonte à son enfance, sur les bancs de son église, où elle tente de faire fonctionner le rétroprojecteur. Facilement distraite par les bonbons cachés dans sa poche et les craquements des bancs, elle finira par comprendre le regard désapprobateur de son père. Au bonheur de tous les paroissiens, elle cesse de manipuler l’appareil, ou elle faisait toujours défiler les acétates dans tous les sens, mettant ainsi fin au sentiment de mal de mer qu’elle infligeait aux membres présents.

Pendant plusieurs années, marijosée chante et joue du piano. Puisqu’elle mâchait sa gomme plus fortement qu’elle ne jouait du piano, son prof avait pris l’habitude de collectionner ses chewing gums sur son piano avant chaque leçon. Face au piano recouvert de boules de gomme mâchée, marijosée décide, à 17 ans, d’enterrer ses livres de musique du Conservatoire pour ne se concentrer que sur ce qui alimentait vraiment ses rêves : le chant.

Elle prend un malin plaisir à se donner des bleus en tapotant des rythmes sur tous les meubles qui lui tombent sous les mains. Et un jour elle s’inscrit à des cours de tambour africain. Pendant quatre ans, elle découvre les rythmes de la percussion, de la batterie et surtout des tambours africains et brésiliens. Ces rythmes se gravent dans son imaginaire et elle se joint au groupe de femmes percussionnistes, chanteuses et danseuses, Insisto.

Suite à une crise existentielle, une sorte de “mid-life crisis”, ou hantée par le son du tic-tac de son horloge musicobiologique – appelez ça comme vous voulez –, marijosée nous révèle, à 30 ans, son maxi-disque Rebondir, afin de se remonter le moral et franchir sa trentaine avec style. En 2011-2013, avec son 1ier opus, elle voyage d’un océan à l’autre au Canada, ainsi qu’en Europe et rafle des honneurs partout où elle se présente.
Au lieu de se payer des sessions de thérapie, ou encore tout simplement de tenir un journal, marijosée se lance alors dans la composition de son tout nouvel album et spectacle : Pas tout cuit dans l’bec.

Inspirée par son lit double récemment redevenu lit simple, marijosée partage, avec humour et aplomb, ce qui aurait pu devenir le contenu de son journal intime. Aucun sujet n’échappe au regard de cette chansonnière charmante. Dans une ambiance décontractée, elle nous transporte dans le monde de sa musique franco-pop accrocheuse, agrémentée de percussions exotiques et caressée de jazz… Le tout livré à l’aide d’une voix puissante et séduisante, accompagné d’un humour sincère et coloré. La pile de son horloge est évidemment loin d’être usée…
Bookings: info@jkbcommunications.com

discographie
X