[wonderplugin_audio id="1"]
PROFIL DE L’ARTISTE
dominique-laura-guenette

dominique-laura-guenette

Dominique Laura Guénette chante depuis toujours. Dès l’âge de quatre ans, en cachette de ses parents, elle pratiquait ses vocalises. C’est en entendant celles-ci que ses parents ont compris qu’elle avait tout un talent. La gêne faisait qu’elle ne voulait pas chanter devant les gens, ni même devant ses parents, jusqu’au jour où elle décide de s’y lancer. Maintenant, difficile de la sortir de scène. La musique pour elle, se pratique en famille, se joue en famille et c’est la musique qui tourne autour de sa famille à chaque instant. Elle est très près de sa famille et c’est en famille qu’ils veulent faire ce qu’ils aiment le plus : jouer de la musique.
D’où vient Dominique Laura Guénette? Elle est née à Sturgeon Falls, d’un père rocker et d’une mère fan de musique francophone. C’est dans cette fusion des deux styles de musique que Dominique Laura Guénette grandit. Quand on l’écoute, on entend les couleurs des deux parents, mais en plus, on entend la sienne, bien à elle.
C’est de sa voix qu’elle charme le public venu l’entendre, lors de ses prestations. En 2005, Dominique Laura remporte le prix du public lors du concours Ontario Pop. Elle a retenu l’attention du jury lors du Festival provincial « Quand ça nous chante » en 2006, en obtenant le titre de coup de cœur pour la meilleure interprète. L’année suivante, elle monte sur les planches du Festival international de la Chanson de Granby comme semi-finaliste. De retour en 2007 à « Quand ça nous chante », elle reçoit à nouveau le titre de coup de cœur pour le meilleur groupe en tant que chanteuse. Dominique Laura Guénette et son groupe offrent de nombreux spectacles dans leur région natale qu’est Sturgeon Falls. Elle offre une prestation au Festival « La Nuit sur l’Étang » à Sudbury en première partie d’Hugo Lapointe. En 2009 et en 2010, Dominique Laura monte sur les planches lors d’événements où plusieurs artistes de renoms et elle, partagent la scène : Martin Deschamps, La ligue du bonheur, Swing et Steph Paquette.
Pendant toutes ses années, le public demande et attend avec impatience la venue d’un album. Complices depuis toujours, ses parents et elle, décident enfin de se lancer dans l’aventure. L’équipe qui l’accompagne tête première, est formée de son père Jean-Marc Guénette, directeur musical, réalisateur et gérant ainsi que sa mère Diane Guénette, choriste. Charles Fairfield, technicien de son et coréalisateur de l’album, a bien compris la direction musicale et il a su capter et même faire sortir toutes les couleurs avec brio. Manon Charlebois, auteure de six chansons sur l’album, a joué de sa plume, inspirée par les sujets que la chanteuse lui a soufflés. Dominique Laura Guénette s’est impliquée dans le processus à plusieurs niveaux : idées mélodiques, harmonies vocales, sujet de chansons et bien d’autres. L’album « Devenir femme » n’aurait pas pu s’exprimer mieux que par la musique. C’est d’ailleurs elle qui a peint la toile de sa vie. Dans son passage de l’enfance à la femme, elle s’éveille dans un monde rempli de couleurs et pas toujours roses. C’est ce qu’on peut ressentir tout au long de l’album. Sa voix riche et douce dans une atmosphère Pop-Rock bien encrée nous transporte en simplicité dans la sensibilité de la femme qu’elle est. Dominique Laura Guénette, une artiste à découvrir!

discographie
X