[wonderplugin_audio id="1"]
PROFIL DE L’ARTISTE
tricia-foster

tricia-foster

De son propre aveu, Tricia Foster est une «fille avec une grande gueule». Depuis son premier album Tricia 412 paru en 2004, l’auteure-compositrice-interprète native d’un trailer-park dans le Nord de l’Ontario s’est révélée contestataire et rebelle, profondément en désaccord avec certains engrenages sociaux. En 2008, elle récidive avec Commerciale, album dans lequel elle dénonce notamment le ridicule de l’industrie musicale tout en se dévoilant davantage comme jeune femme sensible. Elle a choqué certaines matantes et même quelques journalistes en apparaissant sur scène vêtue de crinolines et de corsets, a fait crouler de rire les spectateurs avec son humour ironique et ses histoires pas possibles et en a aussi fait pleurer avec ses chansons témoignant de certains drames humains. Elle est indécente, comique, charmante, vulnérable et elle déteste les adjectifs!

Avec Négligée, son troisième album, elle se présente comme une jeune trentenaire pas parfaite du tout. Celle qui s’enrage devant le miroir et le monde, danse avec ses démons et plonge au fond d’fin d’en extraire le beau comme le compromettant.

Elle parle trop vite, dit tout haut ce qu’on devrait parfois taire, joue de la basse électrique, fait la fête malgré son désir de vivre sainement, anime une même phrase d’flexions, saute de l’anglais au français sans crier gare et s’aventure toujours là où rien n’est certain. Elle fait aussi du jogging, la cuisine et tricote des guénilles.

Au cours de sa carrière, Tricia Foster a reçu d’importantes distinctions comme des prix Trille Or, ROSEQ, Étoile Galaxie et celui de la SPACQ. Son spectacle s’est promené aux quatre coins du Canada et dans plusieurs villes européennes.

discographie
X